Make your own free website on Tripod.com
QU'ATTENDONS NOUS?

Y aura-t-il besoin de dix mille ou vingt mille nouveaux morts pour que le monde se réveille ?

Les nations quelles qu'elles soient ou presque tremblent ces dernières années dès qu'un ressortissant de certains pays arabes fronce le sourcil et les bonnes âmes occidentales polluées par un certain christianisme et le crâne bourré d'idées reçues, de remords inutiles ou de faux sentiments de culpabilité donnent l'absolution ou tout au moins font semblant d'ignorer que les teroristes palestiniens, afghans et autres adorateurs de Ben Laden ou Khomeyni NE SONT QU'UN RAMASSIS D'ASSASSINS SADIQUES.

C'est à croire que le FPLP, le HAMAS, le GIA et autres Frères Musulmans ont gagné leurs oréoles et que les actes d'horreur qu'il commettent ne sont plus considérés que comme péchés véniels. L'Amérique, le grand Satan et Israel le petit Satan, voilà comment ils les nomment, mais comment de pareilles ordures peuvent-elles se donner ne serait-ce que le droit de juger ? Quiconque s'attaque à des innocents et à des civils doit être détruit !

Tous les regards se tournent régulièrement vers Ben Laden, l'ennemi numéro 1, mais que serait-il ce renégat si les Talibans, autre lie de l'humanité, ne le protégeaient pas. Rien d'autre qu'un criminel en fuite. Il faut maintenant que les citoyens des nations s'éveillent puisque les états semblent dormir, bercés par les douces promesses de menteurs congénitaux.

Comment peut-on croire en la parole d'un Arafat par exemple si l'on n'est pas soi-même un dévoyé ? En faisant attention de trier et de séparer le bon grain de l'ivraie, il faut maintenant employer les mêmes armes qu'eux et cesser les discussions stériles. Il faut rendre coup pour coup et mort pour mort. Le temps des conférences est passé et celui de l'action est à conjuguer au présent. On ne discute pas avec des terroristes, on ne discute pas avec des assassins, on les exécute tout simplement. Cessons de nous bander les yeux. Ces lâches qui condamnent des innocents un Coran à la main et la haine aux lèvres doivent être éliminés comme on élimine la vermine ou une maladie. Seule la destruction et l'anéantissement de ces soi-disant groupes de patriotes qui poussent le vice jusqu'à transformer des enfants en bêtes haineuses pourra s'avérer payante.

Une fois l'horreur accomplie, la lâcheté après l'ignominie s'affiche. Plus personne n'est responsable. Nous retrouvons un monde arabe qui dénonce et pas un, vraiment pas un n'a le courage de revendiquer comme un humain ses responsabilités. Mais faut-il chercher parmi eux un homme, allez-vous chercher un homme parmi les Talibans, parmi les GIA, parmi les HAMAS et autres mouvements terroristes. Il n'y en a aucun.

Effrayés par la riposte amplement méritée qui va suivre leur lâche attaque, les dirigeants terroristes font abondance de ronds de jambes et de paroles de soumission. N'a-t-on pas vu Kadhafi, ce maître terroriste, condamner "fermement" l'attentat contre les Etats Unis et comble de l'horreur, Arafat offrir un sang que personne ne voudrait d'ailleurs, pour les victimes de ce qu'il a engendré, lui qui depuis des années encourage le terrorisme et le dirige.

Comme la peste se sauve devant l'antibiotique, tous les bandits de l'ombre commencent à avoir des douleurs du côté des intestins.

L'INTERNATIONALE TERRORISTE N'EST QU'UNE GIGANTESQUE DYSENTERIE QU'IL FAUT LAVER POUR ENFIN VIVRE PROPRES.

Pierrealien


Retour page d'ouverture

Les éditoriaux du journal: