Make your own free website on Tripod.com
Délinquance juvénile:

Pourquoi dépenser des millions pour lutter contre la délinquance juvénile alors qu'une bonne fessée suffirait?

"File moi ton pognon pépé, après j'irai verser des larmes chez l'assistante sociale du quartier."

Tu viens, mec, on va mener la grande vie. A nous les magasins, les petits c'est plus facile à faucher. En passant, sur le chemin, on va tirer quelques sacs à main et si le vieux qui accompagne la mémé ouvre sa gueule, on pourra toujours la lui casser.

Tu as vu la bagnole, putain elle est neuve, sûrement encore un pourri qui l'a achetée. File-lui un coup de canif dans la peinture, ça lui fera les pieds à ce bourgeois. Oh le pourri, il y a mis des Pirelli, crève-les, ça lui fera les pieds. Non, l'école, je n'y vais plus, toi non plus du reste. Les profs, tous des cons. Tiens, voilà ta mère, elle rentre du boulot cette conne, encore une paumée.

Rengaine connue, non ? Depuis quelques années, les familles démissionnent et l'Etat prend leur place. Bien mal. Il faut laisser faire à ces petits chéris tout ce qu'ils veulent. On a inventé la méthode débile pour l'éducation de nos petits, elle se nomme "assistance sociale", celle qui remplace le beurre dans les épinards, papa et maman à la maison et qui met les bonnes manières au placard. C'est elle qui guide maintenant nos chers petits sur le chemin de l'âge adulte. Ils tabassent un petit vieux, c'est qu'ils ont été victimes de violence à la maison. Ils insultes les passants, c'est que papa doit être alcoolique. Elle se fait cloquer un mioche à 14 ans, c'est que maman doit être exhibionniste. S'ils fauchent dans les magasins, c'est que les parents sont radins et s'ils ne travaillent pas, c'est pour prouver que le matérialisme est une tare. Il faut tout leur expliquer par la douceur.

S'ils cloquent une baffe à leur mère, surtout ne pas leur rendre, cela va en faire des révoltés. L'Etat providence, légèrement totalitaire et dictatorial, qui nous gouverne, va réussir son coup. Il n'y aura bientôt plus de respect, plus d'amour, plus de famille, plus que des petits élevés dans une ligne politiquement correcte. Il ne seront plus fessés mais ils ne seront plus élevés. Vive la liberté, la discipline qui elle ne s'apprendra plus ni à l'école ni à la maison, mais avec des spécialistes diplômés en psychiatrie aussi tarés que leurs patients qui suivront la ligne politique d'élevage édictée par le Gouvernement, disparaîtra.

Les parents démissionnaires et l'Etat providence, voici notre avenir, à moins que l'on réagisse. Aux lois imbéciles opposons des parents intelligents et non pas des moutons.

Transformons-nous en révolutionnaires et au risque de nous faire traiter de terroristes, la prochaine fois que notre cher petit vole, viole, agresse ou gifle sa mère :

FESSONS-LE!!!!!

Francite

Livre d'or GRATUIT!   Visionnez mon livre d'or   Signez mon livre d'or


Pierre Alien

taraf@caramail.com
Journal Politiquement Incorrect


Mouammar Kadhafi ou le massacre des innocents.

Mouammar Kadhafi, le terroriste.: A la mémoire de ses victimes.
ROLAND DUMAS. Nouveau!!! mars 2000: L'oublié de la présomption d'innocence.A lire absolument!!!

(logo)


powered by lycos Search: Tripod The Web